Le village


Présentation de la commune

A mi chemin entre Clermont-Ferrand et Issoire, le village de saint Maurice-ès-Allier,

 blotti au creux du Puy Saint Romain, dans cet écrin du val d'Allier, est un village

 vigneron qui a su préserver tous ses charmes d'antan.

Aucune issue au terme de la route ... échappant ainsi à la vie urbaine

, sa pollution et ses nuisances : calme et douceur de la nature font partie du quotidien,

 un bien-être dont les habitants ne se lassent jamais !


Vue du village vigneron et des monts du Sancy

La commune, constituée des bourgs de Saint Maurice, Lissac et Sainte Marguerite,

 bénéficie d'une excellente exposition et présente un caractère provençal, dû

 principalement à son habitat ancien et groupé, édifié en pierres calcaires.

Au fil de cette visite, vous pourrez donc découvrir les richesses de ce patrimoine bâti,

 mais également une identité forte liée aux sources avec ses nombreuses fontaines, son

 eau minérale naturelle gazeuse "Sainte Marguerite" commercialisée dans tous les

 Intermarchés de France,

 ou encore les vestiges d'un "quartier fortifié".


 

Fontaine Margot





Situation géographique


D'une superficie de 500 hectares, la commune est bordée à l'ouest par la rivière Allier,

 au nord par les communes de Mirefleurs et de Busséol, à l'est par la commune de laps

 et ausud par la commune et chef-lieu de canton de Vic-le-Comte.

Elle comprend les bourgs de Saint Maurice, Lissac et sainte Marguerite avec l'usine

 d'embouteillage d'eau minérale, ainsi que la rive droite du hameau de Charbonnier (la

 rive gauche appartenant à la commune de Vic-le-Comte).

Dominés par le Puy Saint Romain, haut de 781 mètres, ces villages bénéficient d'une

 exposition sud à sud-ouest, sur les côteaux de Limagne bordant l'Allier.

23-dec-20060173.JPG

23-dec-20060170.JPG

Le Puy Saint Romain offre par beau temps une vue exceptionnelle sur la plaine de la

 Limagne, les Monts du Forez et du Livradois, les Monts du Cézallier, ainsi que les

 Massifs des Monts Dore et de la Chaîne des Dômes.

L'Allier coule au pied de la montagne en dessinant un vaste méandre bordé d'arbres ou

 de bosquets. Sur l'autre côté de l'Allier, le Plateau de Corent fait face à Saint Maurice.

Les rives de l'Allier

Comme les côteaux de Limagne, ceux de Saint Maurice sont formés de marnes et de

 calcaires déposés à l'ère tertiaire, au cours de l'oligocène, il y a environ 25 millions

 d'années.

Quant au volcan du Puy Saint Romain, qui domine ces côteaux et qui a laissé couler

 ses laves jusqu'au Puy Sailly et au Puy Redon, il aurait été formé par des éruptions

 successives dont les dernières se seraient produites au miocène, c'est-à-dire il y a 20

 millions d'années.

La commune compte aujourd'hui 801 habitants.

L'altitude du bourg de St Maurice est de 500 mètres, Lissac 440 mètres et Sainte

 Marguerite 334 mètres.



Son patrimoine




Un village vigneron

Petite visite guidée de notre patrimoine à forte connotation vigneronne et

anciennement fortifé :


Le pressoir, installé à l'entrée du village, rappelle au visiteur le caractère vigneron de la

commune.


Le "château"

Un château, construit par le seigneur de la Molle Montboissier au 16ème siècle,

dominait le village et assurait la protection des habitants.

Il fut pris et brûlé par les allemands en 1943, lors de la seconde guerre mondiale, puis

restauré par un particulier en 1970.

Il s'agit plutôt d'une "maison forte" constituée d'un corps central encadré de 2 tours

carrées.


Le château


Le magasin des arcades

La maison des arcades s'élève à l'emplacement de l'ancienne maison de la Dîme.

La croix en pierre de volvic représente une crucifixion.

Pendant les périodes troublées du Moyen-Age, l'aisance des bourgs de plaine a

toujours attiré les pilleurs.

Dès lors, ils se dotent d'un quartier fortifié souvent nommé "les forts".

Au Moyen-Age, Saint maurice était entouré d'un rempart.

 

La poterne

C'est l'ancienne porte d'accès dans l'enceinte de la fortification.

 

L'église

De type romane, elle a été construite du 10ème au 12ème siècle, puis remaniée plusieurs fois.

Elle possède un bénitier roman et des statues : St Romain (portant sa tête tranchée) et St Verny (vendangeant un cep de vigne).

 

La tour de guet des fortifications

Au pied des escaliers de l'église, elle fût démolie en partie en 1960 puis transformée en habitation.

La tour de guet

 

La fontaine lavoir

Elle est composée de 2 lavoirs et d'une partie servant d'approvisionnement en eau.

Côté Est, un mascaron sculpté peut représenter une personnification de l'eau sous les

traits d'un homme barbu entouré de feuillage et de volutes.

 

Maison vigneronne

Typique de l'architecture vigneronne de Limagne, elle s'étire sur 3 niveaux :

- au rez-dze-chaussée : le cuvage. La porte à 2 battants facilite le passage des charges.

 Des ouvertures dans les panneaux de porte permettent l'aération. Dessous, la cave est

 voûtée et creusée à même le sol.

- au 1er et 2ème étage : l'habitation, accessible par un escalier exterieur en pierre qui

 aboutit à l'estre (perron). La saillie permet de se protéger des intempéries et des gaz de

 fermentation.

- au 3ème étage : le grenier ou pigeonnier.

maison vigneronne

 

Lissac : bourg de Limagne méridionale

Lissac offre un aspect méridional, impression donnée notamment par la tonalité

 chaude de la pierre : l'arkose.

A l'angle de la rue du treuil et rue vieille, 2 bâtiments présentent une avancée reposant

 sur des consoles. Le bois, la terre et la pierre sont les éléments utilisés pour la

 construction : leur agencement dénote un souci de décoration.

 

Façade pignon

Le tissu dense des bourgs de Limagne méridionale a entraîné une recherche d'espace

 pour construire : c'est pourquoi les maisons sont généralement étroites et hautes.

La maison à droite en haut de la rue du treuil illustre ce type de construction,

 caractérisé par une façade pignon.

 

La Fontaine Margot

La Reine Magot, lors d'un de ses périples, fit une halte à cette fontaine.

Elle comprend 3 bacs, dont un en granit.

Les lavandières l'utilisaient l'hiver car l'eau, dit-on, y était moins froide.


Le site de Sainte Marguerite


L'eau minérale gazeuse

parc thermal

Bordée par l'Allier, Sainte-Marguerite se caractérise essentiellement par

 ses sources "miraculeuses". les Romains, grands amateurs de bain,

 connaissaient déjà ces sources et leurs vertus.

Ces sources ont en effet marqué l'histoire thermal des lieux. On parlait

 de Sainte Marguerite les Bains, où l'on soignait les affections rénales,

 les maladies du foie et de l'estomac ...

Elles sont au nombre de 6, dont 3 (la Chapelle, Le Héron et Valois)

 fournissent une eau de table, les trois autres (Brissac, Chapin et César)

 donnant une eau médicinale.

En marge de sa riche histoire, l'eau minérale de Sainte Marguerite se

 situe sur l'un des 5 sites carboniques de France.

Cette eau minérale gazeuse bien équilibrée, chargée en magnésium et de tous les sels

 minéraux, est embouteillée sans aucun traitement.

Aujourd'hui exploitée par le Groupe Intermarché, elle connaît un véritable essor au

 niveau national voire même international. Une renommée à n'en plus douter pour 

" l'eau qui vous pardonne tout ! "

 


Les sources salées et le geyser

Le site de Sainte Marguerite regorge de particularités : une source d'eau chaude, une

 flore maritime et une roselière, abritant certains oiseaux (Bruant des roseaux,

 Rousserolle effarvate),

pré salé

un geyser intermittent haut de plus de 2 mètres visible environ toutes les 20 minutes.

Un patrimoine remarquable à visiter absolument !

geyser

Un "sentier du Geyser", réalisé par le Conservatoire des Espaces naturels

 d'Auvergne, vous guidera au fil de ses richesses.

sources salées

source eau chaude


SOURCES : http://www.saintmauriceesallier.fr/

wikipedia